Gagner en productivité avec le batching

En tant qu’entrepreneur, on peut vite être pris par le temps et avoir une multitude de tâches qui s’accumulent : missions clients, mails, réseaux sociaux… Nos journées ne durent que 24 heures et parfois nous aimerions bien avoir plus de temps. La solution à cette problématique relève souvent de l’organisation et de la productivité. Alors on est souvent à la recherche d’une meilleure organisation ou de techniques pour gagner en efficacité afin de finir notre To Do dans les temps.

 

J’ai découvert le batching il y a quelques années dans ma cuisine. À ce moment-là, j’étais salariée et je devais préparer mes repas à emporter pour le midi (pas de cantine au travail), en plus des repas du soir à la maison. J’ai donc testé ce qu’on appelle le batch cooking et j’ai beaucoup aimé cette méthode qui s’est révélée très efficace. Je prenais 2 à 3 h le dimanche pour préparer mes Tupperwares de la semaine. J’avais ainsi l’esprit tranquille le soir, et je n’avais pas à me préparer à manger pour le lendemain. Un sacré gain de temps, et une charge mentale allégée !

 

Cette méthode n’est pas propre à la cuisine. Elle est également très efficace dans la vie professionnelle. C’est pourquoi je souhaite partager avec vous ma façon d’appliquer le batching à la gestion des réseaux sociaux.

Qu’est-ce que le batching ?

« Batch » est un mot anglais qui signifie « traitement par lots ». Cette méthode consiste à regrouper des tâches similaires pour les traiter au même moment.

Au lieu de passer d’une tâche à une autre de nombreuses fois dans la journée, notre esprit est concentré sur un nombre de tâches réduites ce qui permet de gagner en productivité. En se concentrant sur une tâche pendant un temps imparti on est ainsi plus efficace.

Comment appliquer le batching à la production de contenu ?

1. Regrouper les tâches similaires

La première étape consiste à faire le point sur les tâches effectuées régulièrement et de regrouper celles qui sont similaires. Des tâches similaires nécessitent des ressources communes.

Par exemple, la création de visuels. Lorsque l’on crée des visuels, il faut se plonger dans une ambiance qui fait parler sa créativité, utiliser des logiciels qui mobilisent des compétences techniques et créatives, etc.

2. Programmer des blocs de temps dans son emploi du temps

Dans un second temps, il faut prévoir des plages horaires dans son emploi du temps pendant lesquelles on va traiter les tâches. Ici les plages de temps vont être plus ou moins longues en fonction des tâches à effectuer et de leur récurrence.

Reprenons l’exemple de la création de visuels pour les réseaux sociaux. Vous pouvez choisir de mettre une plage horaire de quatre heures une fois par mois, ou une plage horaire d’une heure toutes les semaines dans votre planning. Cela dépend de la façon dont vous vous organisez pour produire votre contenu.

Prenons maintenant l’exemple du traitement des emails. Il peut être judicieux dans ce cas-là de créer une ou deux plages horaires par jour pour s’y consacrer. Traiter 15 emails par jour au fur et à mesure qu’ils arrivent engendre une déconcentration sur les autres tâches effectuées à ce moment-là. Alors que si vous vous concentrez sur vos mails, tous les matins ou tous les soirs (ou les deux selon le volume à traiter), vous serez concentré la journée sur vos missions et le moment choisi uniquement sur vos emails. Je vous garantis qu’avec cette méthode vos emails seront traités de façon bien plus efficace et que vous gagnerez du temps dans votre journée.

3. Batcher !

La dernière étape est de passer à l’action. Testez la méthode, et si elle vous convient c’est gagné.

Comment j’organise mon batching pour créer mon contenu sur Instagram

Pour vous donner un exemple concret, je partage avec vous ma méthode d’organisation pour ma création de contenu sur Instagram.

Pour commencer, j’ai découpé cette mission en trois étapes :

  • Plan de contenu
  • Création de visuels
  • Rédaction des publications

 

Je travaille sur le plan de contenu une fois par mois. Je prévois donc une plage horaire dans mon emploi du temps chaque mois pour réfléchir au plan de contenu du mois suivant.

Pour la création des visuels, j’ai une organisation plus « souple ». Je fais du batching, et en principe j’y dédie deux ou trois plages horaires par mois. Je planifie ces blocs de temps en fonction de mon humeur et de mon état d’esprit. Cette tâche fait appel à la créativité et j’ai besoin d’avoir l’esprit 100% disponible pour créer des visuels. Je n’ai donc pas de plages fixes définies à l’avance, mais je me fixe des deadlines pour avoir de l’avance dans la création de mes visuels.

Enfin la rédaction des publications. Je me consacre à cette tâche une fois par semaine. Je ne me vois pas écrire mes publications au jour le jour, je préfère vraiment batcher cette tâche pour enlever cette pression quand mes journées sont chargées. Mais je n’aime pas avoir trop d’avance car j’aime pouvoir garder une certaine spontanéité et ajuster mes contenus en fonction de la période. Rédiger mes publications une fois par semaine est donc le rythme qui me convient le mieux aujourd’hui.

Comme vous le voyez, le batching me permet de gagner du temps dans ma création de contenu tout en s’adaptant à ma façon de m’organiser. Je vous ai présenté ici ma façon de faire, mais vous pouvez tester cette méthode selon votre propre organisation. Et surtout n’oubliez pas, rien n’est définitif, une bonne organisation s’ajuste régulièrement et doit être adaptée à votre rythme.

productivité : le batching

Et vous, est-ce que vous utilisez le batching ?

epingler sur pinterest

Épingle cet article sur Pinterest pour le retrouver à tout moment

Laisser un commentaire